INCUBATEUR 2021 – Appel à candidature

INCUBATEUR 2021 – Appel à candidature

INCUBATEUR 2021 – Appel à candidature

APPEL À CANDIDATURE

Les Studios de Virecourt, lieu de résidence pluridisciplinaire à Benassay (86), en partenariat avec la DRAC Nouvelle Aquitaine, lancent la seconde édition de leur INCUBATEUR.

Pour la seconde édition de leur « INCUBATEUR », Les Studios de Virecourt vous proposent un espace de recherche, d’entraide, de rencontres artistiques, dissocié des problématiques de production et de diffusion.

Il s’agit de mettre à disposition les différents espaces de travail et d’hébergement des Studios pour 3 artistes pendant une période de 15 jours en juin 2021. Ce dispositif est destiné à toutes celles et ceux qui souhaitent débuter un projet transdisciplinaire et qui ont besoin d’échanger sur un art, une pratique, qu’elles.ils découvrent mais ne maîtrisent pas.

L’INCUBATEUR, qu’est-ce que c’est ?

L’INCUBATEUR offre à 3 artistes de 3 pôles artistiques différents (danse, théâtre, musique, performance, vidéo, etc…) le bénéfice d’un espace de travail et d’un lieu d’hébergement pour approfondir leur art.

Pendant deux semaines, les artistes pourront alterner entre leurs recherches personnelles avec un collaborateur de leur choix, et des temps communs d’observation, d’échange, de débat avec les autres porteurs de projet de l’Incubateur. L’idée est d’ouvrir son geste de mise en scène en prenant une fois par semaine un temps de répétition collective, pour croiser les disciplines et les questions en cours.

En échangeant sur leurs disciplines, leurs compétences, leurs savoirs, les 3 artistes retenu.e.s auront la possibilité d’interroger leurs projets et d’ouvrir leurs perspectives de réflexion.

Chercher avec son équipe mais aussi avec d’autres compagnies. 15 jours à part dans le processus de création habituel pour glisser de la magie, du texte, de la danse, de la marionnette, des objets, de la vidéo dans son projet. La tendance est de mêler les pratiques, d’ouvrir les possibles, mais nous n’avons pas toujours les codes, le savoir faire, l’expertise.

IL NE S’AGIT PAS D’UNE RESIDENCE EN LIEN AVEC UNE PRODUCTION DÉJÀ BIEN AVANCÉE, MAIS BIEN D’UN ESPACE DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT ARTISTIQUE.

Un laboratoire de recherche qui fait la part belle à la collaboration et à l’entraide. Nous demandons aux équipes de prendre du temps pour les autres artistes en résidence afin de discuter, et d’approfondir le travail des un.e.s et des autres.
Nous demandons à ce que chacun.e ouvre son travail à plusieurs moments d’échange dans lesquels des temps avec des habitant.e.s seront possibles.

INFORMATIONS PRATIQUES

L’INCUBATEUR a lieu aux Studios de Virecourt à Benassay du 31 mai au 13 juin 2021

Il est demandé d’être disponible sur l’ensemble de la période.

Merci de remplir la fiche de renseignement et de l’envoyer à l’adresse mail : contact@studiosdevirecourt.com

Dépôt des dossiers : 1er au 31 mars 2021

Sélection annoncée le : 12 avril 2021

Incubateur du : 31 mai au 13 juin 2021

PROJET FINANCÉ PAR LA DRAC NOUVELLE-AQUITAINE

Capture d’écran 2021-03-04 à 09.51.45

 Lien vers la page de candidature

Financement participatif Les Reculés – Novembre 2020

Financement participatif Les Reculés – Novembre 2020

Financement participatif Les Reculés – Novembre 2020

Cher.e toi,

Si tu aimes la tragédie et l’humour qui s’entremêlent, tu seras intrigué.e par la dernière création de la Compagnie du 7ème étage. C’est une parodie du mythe d’Oedipe. C’est une Oediparodie.

Ami.e proche ou lointain.e, peut-être n’es-tu pas sans savoir que Les Reculés de Romain Duquesne se jouera du 3 au 22 novembre au Théâtre 13 Seine à Paris.

Quelle joie !

Sache, ami.e, que tu peux participer à cette joie. Oui, tu le peux. En soutenant la campagne de financement participatif des Reculés.

La joie est maintenant à portée de main.
Tu trouveras tous les détails concernant le budget de ce projet en visitant la page Proarti du projet.

Au plaisir de te voir ami.e proche ou lointain.e.

 

 

La compagnie met tout en oeuvre pour que les 7 comédiens, le créateur lumière, la costumière, la créatrice de masques, l’administrateur, l’attaché de presse et le metteur en scène puissent travailler dans les meilleures conditions.

Pour que le spectacle soit à la hauteur de nos espérances – et aussi des tiennes. Pour que nous puissions faire exister ce magnifique et néanmoins horrible spectacle, nous comptons sur ta solidarité et ta générosité.

 

Informations pratiques

  • Vous avez la possibilité de faire un don par chèque en suivant les indications de la page Proarti.
  • Un don à la campagne vous donne le droit à une réduction d’impôt équivalente à 66% du montant du don, dans la limite de 20% du revenu imposable (article 200 du Code Général des Impôts). Ainsi, tout don de 100 € ne vous coûtera en réalité que seulement 34 € !

Appel à résidence pour la période du 30 août au 12 décembre 2021 (clos)

Appel à résidence pour la période du 30 août au 12 décembre 2021 (clos)

Appel à résidence pour la période du 30 août au 12 décembre 2021 (clos)

C’est parti pour un nouvel appel à résidence aux Studios de Virecourt.

Co-dirigés par la compagnie Coup de Poker (Guillaume Barbot), la compagnie du 7ème étage et la compagnie La Nuit Te Soupire (Anthony Thibault), les Studios de Virecourt est un lieu d’accueil et de création artistique situé à proximité de Poitiers (Vienne, région Nouvelle-Aquitaine).

L’équipe (indépendante et entièrement bénévole) souhaite avant tout encourager toutes les formes d’art qui ont la volonté de prendre leur temps, sans souci premier de diffusion ou d’efficacité.
Près de 25 projets sont accueillis en résidence chaque année pour des périodes allant de 1 à 4 semaines selon l’envergure du projet.

2 appels à candidature sont lancés chaque année en avril et en septembre.

L’appel à résidence est clos.

Le prochain appel aura lieu du 20 septembre au 18 octobre 2021 pour des résidences du 28 févier au 28 août 2022.

 

Les Reculés – Lecture version longue à Belleville

Les Reculés – Lecture version longue à Belleville

Les Reculés – Lecture version longue à Belleville

Lors de la 11ème édition du festival des mises en capsules la Compagnie du 7ème étage à présenté une version courte de l’oediparodie de Romain Duquesne, Les Reculés. Le public a répondu présent et nous tenons à remercier ici l’équipe du Ciné XIII Théâtre pour son accueil et sa bienveillance.

Suite à cette capsule nous avons le plaisir de poursuivre l’aventure en présentant le 16 novembre prochain au Théâtre de Belleville la lecture de la version longue. Si vous souhaitez assister à cette lecture vous pouvez nous contacter dès maintenant via la boite mail de la compagnie. Les places sont limitées.

 

Extraits de critiques suite au festival des Mises en capsule :

« (…) texte et mise en scène de Romain Duquesne avec rien de moins que sept interprètes. Cela se passe en montagne, sur un chemin de randonnée. C’est écrit dans une langue controuvée, en décalage avec les faits, âpres, prosaïques. Un très insolite moment qui serait un Œdipe déjanté en montagne… »

Armelle Héliot, Le Figaro.fr

 » On est tout de suite pris dans le dur en suivant cette histoire tragico-comique entre randonneurs en pleine ascension. On pense à « Kaamelott » d’Alexandre Astier, mais aussi à l’époque où Coluche et ses camarades revisitaient Blanche-Neige et Cie, avec « Elle voit des nains partout ». »

Philippe Person, Froggy's Delight

Les Reculés, texte et mise en scène de Romain Duquesne, avec Jean Pavageau, Gaëtan Peau, Angélique Zaini, Clément Belhache Jérémie Bédrune, André Antébi et Benoît Félix Lombard.

 

 

Carter est un porc – Festival WET°2

Carter est un porc – Festival WET°2

Carter est un porc – Festival WET°2

Article de Info-Tours.fr
Publié le 01 Mai 2017 à 09:54

 

A Tours, le festival WET° réveille le théâtre

Il a accueilli un public jeune et curieux tout au long du week-end.

On en vient presque à regretter que ce soit si court. Pour sa deuxième édition ce week-end, le festival WET° du Théâtre Olympia de Tours, porté par les comédiens du programme Jeune Théâtre en Région Centre, a proposé une riche sélection de pièces à la mise en scène novatrice voire carrément décalée.

On n’a pas pu tout voir mais l’échantillon présenté devant nos yeux a suffi à notre bonheur. Dimanche soir, on a ainsi pu rire comme rarement grâce à Carter est un porc de la Cie du 7ème étage, avec une mise en scène de Sébastien Chassagne.

Voilà une pièce surréaliste : par son écriture, par son humour, par son ton, par son histoire, par sa gestuelle… Dans un espace temps que l’on a un peu de mal à situer, un enfant roux (dans l’intrigue, c’est important) et vraiment très gourmand (entre tarte aux pommes et jambon) apprend que son père et sa mère ne sont pas vraiment ses parents et qu’il est le résultat d’une relation que l’on a bien du mal à se représenter dans un monde rationnel. Dans cette pièce où l’on cache les clefs dans les recoins les plus malodorants, ou la simple évocation de la ville de Quimper déclenche des flots incontrôlés et où la porte d’entrée est symbolisée par du scotch, l’incongru côtoie l’insoupçonnable, les rebondissements prévisibles sont enrichis par des jeux de scène délicieusement grotesques. Il faut la regarder sans filtre, sans jugement, juste pour ce qu’elle est : une farce à dévorer sans se poser de questions.

Des questions, on peut en revanche en avoir en sortant de 2 ou 3 choses que je sais de vous de Marion Siéfert. Ce projet franco-allemand met en scène une comédienne et des images issues de Facebook. Des posts publics, visibles par tous : nos soirées arrosées, nos doutes politiques, nos photos de vacances, nos engueulades entre amis… Mixant des diapos de profils d’inconnus avec des captures d’écran tourangelles (et même une avec un partage d’un article d’Info-Tours.fr), la comédienne – qui erre dans le public en observant lentement chaque spectateur – interroge notre rapport à l’intimité. Avec une superbe voix douce sans émotion particulière mais lourde de sens, elle nous amène à prendre conscience de notre monde hyperconnecté qui a la mémoire longue, et qui peut révéler à tout moment n’importe quel secret ou détail gênant de notre vie, y compris (et surtout) devant une foule d’inconnus.

Au moins aussi séduisant pour sa deuxième édition que lors de son coup d’essai en 2016, le festival WET° de Tours semble avoir attiré à lui un public plus nombreux qu’espéré par ses organisateurs, en témoigne notamment l’affluence à la soirée de clôture du collectif Catastrophe organisée dans le hall du Théâtre Olympia ce dimanche soir (photo). Un public jeune, curieux, captivé… qu’on ne voit pas toujours dans les salles de spectacle et qui s’est bien bougé pour l’occasion. Bref, que des signaux positifs en vue d’une troisième édition d’ores et déjà actée pour 2018.

Olivier COLLET

Source

Cater est un Porc, texte de Romain Duquesne, mise en scène de Sébastien Chassagne, avec Angélique Zaini, Gaëtan Peau, Romain Duquesne et Grégoire Baujat.