Septième étage

_

Création 2010

Plateau nu, quatre corps étendus au fond de la scène.
Une berceuse étrange enveloppe le théâtre.
Un des individus prend vie, la lumière s’intensifie…
Quatre personnages, seuls, effectuent leurs routines matinales millimétrées.
Un travail irréel, cadencé, précis, calibré.

_

Septième étage est la première création de la compagnie du 7ème étage. Créé en 2010, il s’agit un spectacle visuel et clownesque sur le monde du travail. La pièce veut mettre en relief certains aspects de notre conception du travail, les détourner, les styliser, pour les exorciser. Plus globalement, il s’agit de confronter le phénomène de standardisation croissante de nos sociétés et le désir naturel d’émancipation que chaque individu peut éprouver. Qu’il s’agisse de norme comportementale, de mode vestimentaire, de modes de consommation, de modes de productions, ou tout simplement de modes de vie, la standardisation nous impose un formatage. Le travail est au centre des préoccupations de l’individu, il est le référent de notre existence sociale. C’est dans ce contexte que se situe l’action de Septième étage.

La pièce traite en résumé de l’Homme d’aujourd’hui et de sa place dans la société.

_

Mise en scène : Jean Pavageau
Avec : Clément Belhache / Emmanuel de Candido, Sébastien Chassagne, Romain Duquesne, Maëlia Gentil
Création lumières : Karl-Ludwig Francisco
Durée :  1H10
Lien vers la captation

_

Télécharger le dossier FR
Télécharger le dossier ENG

_

« Ces “4 fantastiques” mettent ainsi du coeur à l’ouvrage à rendre des tâches abrutissantes complètement “absurdisantes”.  Des hommes et une femme qui jouent remarquablement de leur corps-instrument, lequel dans cette description de l’univers du travail est sans conteste le plus exploité. »

L’Echo, Bernard Roisin

« Un vrai moment de voyage et de générosité comme il est rare d’en rencontrer »

La Jaseuse

«Coup de cœur. Oscillant entre le mime et le burlesque, ce spectacle illustre avec sobriété une société en perte de sens.»

Rue du Théâtre